AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethel Descartes
Administrateur suprême
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2008

Vous, en bref.
Profession : Hôtesse de l'air
Langue(s) parlée(s) : Français ( parfaitement ), anglais ( très bien ), italien ( bon niveau )
Etat : Perdue, troublée mais surtout blessée à la jambe droite

MessageSujet: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Jeu 14 Aoû - 16:17

Vous vous êtes déjà réveillé avec le présentiment que vous alliez mourir ? Ou celui de passer une mauvaise journée ? Jamais avant aujourd'hui Ethel n'avait ressentit cette impression. Le voyage Paris-Hong Kong s'était bien déroulé. Bien sûr, il y avait toujours des passagers grognons qui n'étaient jamais contents de rien qui agacaient la jeune hôtesse de l'air. Mais son travail était de les servir le tout avec un sourire et de la bonne humeur. Mais elle avait l'habitude des personnes comme celles-là. L'avion était donc posé à Hong-Kong et devait redécoller le lendemain matin pour Sydney. Ethel était habituée aux décalages horaires. Elle les supportait très bien. C'est pour cela qu'au lieu d'aller directement dans sa chambre d'hôtel, elle était sortie et avait visité la ville. Après avoir mangé des nouilles chinoises et toutes autres spécialités du pays, Ethel était allé se coucher. Une rude journée l'attendait... En se réveillant donc, elle avait cette drôle d'impression. Elle ne voulait pas aller travailler. Elle qui pourtant n'était pas superstitieuse, mourrait de trouille à l'idée de monter dans l'avion. En plus ça faisait plus de 6 mois qu'elle n'avait pas pris de congé. Elle pouvait bien se faire remplacer pour ce vol =O ! Ethel prit donc son téléphone portable et avant même qu'elle put composer le numéro d'Air France, il sonna. Elle plissa les yeux et regarda qui l'appelait : sa mère.
"Maman c'est pas le moment !
- Qu'est ce qu'il y a ma chérie ?
- J'ai un appel à passer.
- Et tu vas me dire que cet appel est plus important que ta propre mère !
- Oui. Faut que je me trouve une remplancante.
- Mais de quoi parles-tu ma chérie ?
- J'ai pas envie d'aller travailler...

Ethel soupira et se tourna dans son lit. La voilà qui était rendue à se confier à sa mère...
- Non non non et non ! Tu t'es engagé sur ce vol tu dois le faire.
- Mais j'ai...
Elle hésita quelques instants et puis se lança. Je le sens mal ce vol maman. Je sais pas pourquoi...
- Pff tu dis n'importe quoi ! Allez raccroche et prépare-toi !

Sa mère raccrocha la première. Ethel regarda son portable et grimaça. C'était vraiment n'importe quoi, sa mère avait raison.
La blonde se leva donc et alla se laver. Après avoir prit un petit-déjeûner rapide, elle héla un taxi et partit direction l'aéroport. La-bas elle revêtit son uniforme d'hôtesse de l'air : chemise blanche, tailleur bleu, veste bleu assortie au tailleur, des chaussures noires à talons, sans oublier le badge Air France où était indiqué en gras : Ethel Descartes - hôtesse de l'air.
Elle discuta avec une hôtesse de l'air Chinoise en Anglais. Et puis l'heure de préparer l'avion arriva...
Quelques heures plus tard, l'avion décolla. Le vol se déroulait bien. Il y avait par ci par là des petites turbulences mais rien de grave. Et puis les turbulences commencèrent à devenir trop fréquentes. Les passagers commencaient à paniquer. Ethel les rassurait de sa voix douce. Mais rien à faire. La panique était présente. Ca ne s'arrangea pas quand les masques tombèrent. Ethel dut rejoindre sa place, s'attacher et mettre le masque. L'avion vibrait dangereusement. Elle ferma les yeux et...
Ethel sentait un liquide chaud coulé le long de sa tempe. Elle ouvrit les yeux et s'aperçut qu'elle n'était plus dans l'avion, mais sur une plage de sable chaud. L'hôtesse de l'air se leva doucement et aperçut le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. L'arrière de l'appareil était tombé sur la plage. Il était en feu. Des sièges étaient répartis ici et là. Des gens criaient, pleuraient.
C'est pas vrai...
Ethel se leva difficilement. Elle ressentait une vive douleur dans sa jambe droite. Mais elle n'y fit pas attention. Elle avanca de quelques pas et macha sur quelque chose. Ou plutôt sur quelqu'un. Ethel lâcha un cri d'épouvante. Elle s'agenouilla auprès de la personne et la secoua. Mais rien à faire. Elle était morte. La blonde mit une main à sa bouche, ses yeux se remplirent de larmes. Et pas respect, et aussi parce qu'elle l'avait vu dans les films, elle ferma les yeux de l'homme.
Elle se releva, enleva ses chaussures qui la ralentissaient dans le sable. Il y avait un bon nombre de blessés et de morts. Mais Ethel avait un but en tête : trouvé le pilote de l'avion. Il saurait ce qu'il fallait faire. Et elle serait rassuré. Le problème était que l'avant de l'avion n'était pas sur la plage. Ethel ne perdit pas pour autant espoir et continua de marcher en cherchant le pilote. Elle regardait tout le monde, croisant parfois des regards desespérés. Elle remarqua alors une petite fille allongée. A côté d'elle, le sable était teint en rouge. Ethel, sans réfléchir, se précipita vers l'enfant. Elle avait une énorme plaie sur le ventre. La petite fille la regardait en tremblant. Elle perdait tout son sang... Ethel lui caressa le front pour la rassurer. Elle avait des bases en premiers secours et avait fait un an de médecine. Mais ça remontait à si longtemps... Elle savait qu'il fallait arrêter l'hémoragie, sinon l'enfant allait perdre tout son sang. Par chance, la fille avait un pull accroché autour de ses hanches. Ethel prit le vêtement et le pressa sur la plaie. Elle leva la tête, cherchant du secours, quelqu'un qui pourrait l'aider, qui saurait quoi faire. Elle cria ( en français bien sûr par simple réflexe ! ) :

AIDEZ-MOI ! Y A UNE FILLE QUI... QUI PERD TOUT SON SANG !

Des larmes s'échappèrent de ses yeux. Elle sentit un regard sur elle et tourna la tête vers la fille. Celle-ci dit difficilement :

Je...je vais mourir... c'est... ça ?
- Non... non ne t'inquiète pas...
mentit Ethel.

[ Sujet libre =). ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Tyler

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 29
Date d'inscription : 14/08/2008

Vous, en bref.
Profession : stewart
Langue(s) parlée(s) : français, anglais, italien, allemand
Etat : troublé, un peu amoché, mais entier

MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Jeu 14 Aoû - 16:56

Cameron ouvrit difficlement les yeux. Que faisait-il allongé à plat ventre dans l'avion. Et plus étrange encore, il y avait du...SABLE dans l'avion. Cameron essaya de se relever, mais il avait l'impression que tous ses muscles étaient contractés et ils lui faisaient anormalement mal. Il se poussa tout de même avec les bras et se retourna sur le dos. Il se retrouva alors face au soleil et face à un ciel bleu sans nuages.Cameron ne comprenait pas ce que cela signifiait. Il se passa alors la main sur le visage pour enlever le sable qui s'y était collé, et lorsqu'il regarda sa main, elle était rouge de sang. Il se toucha à nouveau le visage et sentit un plaie s'étendant de la tempe jusqu'à la joue. Alors il se hissa difficilement sur ses jambes tremblantes et tituba jusqu'à la mer. Il prit son courage à deux mains et mit la tête dans l'eau. Le sel lui procura une intense douleur sur le visage et les mains, ou il était également un peu égratigné. Il sortit la tête de l'eau et leva la tête. La douleur lui faisait des lancements dans la tête tellement elle était vive. Mais il se releva et se retourna et c'est à ce moment là qu'il découvrit le spectacle. La queue de l'avion était éparpiée en mille morceaux ,encore en proie aux flammes, sur une plage de sable blanc. Il y avait des corps partout...des corps des passagers, vivants ou morts. Il se dirigea vers le haut de la plage voulant trouver l'hôtesse de l'air qui travaillait avec lui sur ce vol, Ethel Descartes. Il marchait quand tout à coup il entendit quelqu'un hurlé en demandant de l'aide. Il tourna vivement la tête, non sans se faire très mal à la nuque, et aperçu avec soulagement Ethel qui était agenouillée, apparemment en bonne santé, auprès d'une des nombreuses victimes. Alors Cameron se mit à courir dans leur direction et arriva en moins de deux, sentant à peines ses jambes, ce qui était plutôt bon signe.
-Oh Ethel est-ce que tu vas bien??? tu n'a rien de cassé???
Demanda Cameron en toute hâte. Il regarda ensuite la petite fille avec la plaie ouverte au ventre.
-Comment tu t'appelle jeune fille???
Demanda Cameron car il savait que le fait de détourner l'attention d'un blessé le détournait également un minimum de sa douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ario Priceals
Administrateur suprême
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 07/08/2008

Vous, en bref.
Profession : Cuisinier
Langue(s) parlée(s) : Français, Anglais, Egyptien.
Etat :

MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Jeu 14 Aoû - 23:53

Ce jour la Ario était stresser, il savait qu’il devrait affronter les questions de sa mère, elle le harcèlera et pire encore, toute sa famille s’y mettrait, pourquoi est-il venu seul ? Un si beau garçon pourtant…Il serait assis a la table de jeune célibataires avec qui il devra danser sans exception pour ne pas faire de jalouse ou de furie. Il s’embêtera toute la nuit, mais quel bonheur de revoir sa petite famille.
Il rentra dans l’aéroport, il prit une grande inspiration, et avec ses bagage se dirigea vers la porte d’embarquement, une seconde d’hésitation : Ai-je vraiment envie d’y aller.
Un passager le presse a avancé, et c’est partit, il ne peut plus faire demi-tour. Et puis il avait déjà acheté le cadeau de mariage de sa cousine, vu le prix fallait mieux qu’il lui donne en main propre.
Mais pourtant il n’aurait pas du….

Ario se réveilla avec un mal de crâne atroce, il se souvient vaguement s’être prit la mini-valise de Mademoiselle-j’essaye-de-me-la-peter-avec-mon-maigre-salaire_de-serveuse en plein la tronche parce qu’elle voulait absolument avoir l’œil sur son trésor.
Après ça le gros trou noir.
Il se frotta la tête, sa première pensée fut : Heureusement que je n’ai pas mis mon costard.
Et puis il ouvrit les yeux, ses narines se réveillèrent et il sentit cette odeur acre, nauséabonde. Il était dans un cauchemar, des personnes à terre, pleine de sang, de sable, de cadavres, des personnes qui pleurait… Et puis l’arrière de l’avion, a moitié enflammé.


Putain de M**de….

Furent ses première parole, Ario était a présent paniquer comme tout le monde, il se redressa et découvrit son corps plein de sang, il prit peur et se mit a Hurler lui aussi.

JE SENS PLUS MES JAMBES…..

Ses vêtements, sa peau était maculée de sang, il sentait la mort… Après quelques secondes qui lui paraissait une éternité il se rendit compte qu’il était a présent debout, il marchait ou plutôt il essayait, parce qu’il tanguait un peu, sa seule blessure fut a son bras, une entaille peu profonde mais quand même, sans aucun doute des égratignures au visage, mais rien de très alarmant. Mais alors d’où venait tout ce sang ?! C’était certement pas le sien. Il tourna la tête et découvrit a quelques centimètre d’où il avait repris connaissance une personne, enfin seulement un tronc. Ario c’était pris le sang de cette personne quand elle a été coupé en deux. A l’ instant où il comprit ce qu’il venait de lui arriver (et a la personne sans buste) il vomit tout son repas sur le sable. Horrible sensation, il en avait les larmes aux yeux. Il secoua la tête et fonça dans l’eau sans prêter attention a ceux qui demandait de l’aide. Il fallait qu’il se nettoie, qu’il se lave pour enlever tout ce sang qui le gênait tant. Il se frotta énergiquement les jambes avec l’eau de la mer, il enleva son polo pour se faire un bandage express pour son bras droit. S’aspergea le visage d’eau fraîche, l’eau salée lui donnât les yeux rouges et ne put s’empêcher de les frotter. En même temps cette nouvelle douleur lui empêchait de penser a la plus grosse.
Ario se tourna vers la plage, le spectacle était affolant. Il parcouru des yeux la plage et les survivants. Il se concentra sur les Uniformes, il irait proposer son aide mais avant il fallait trouver les membres de l’équipage, leurs demander ce qu’il c’était passer, et eux devait savoir quoi faire, ils ont surement du être former au cas où cela arriverait.
Il repéra l’hôtesse de l’air et le Steward .
Ario s’approcha d’eux.


On fait quoi ?

Il jeta un coup d’œil sur la fille et poussa un juron. Il mit sa main devant la bouche pour s’empêcher une nouvelle fois de dégobiller. Elle était jeune cette fille, et sa plaie était énorme, comment pouvait-elle respirer encore. Il avala sa salive et secoua la tête.
Je…je… peux vous aidez ?!
Les yeux fixer sur le visage de la jeune fille, par chance Ethel cachait un peu la vu immonde qui s’offrait sous leurs yeux, ce qui l’empêchait de rester fixer sur les intestins de la fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethel Descartes
Administrateur suprême
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2008

Vous, en bref.
Profession : Hôtesse de l'air
Langue(s) parlée(s) : Français ( parfaitement ), anglais ( très bien ), italien ( bon niveau )
Etat : Perdue, troublée mais surtout blessée à la jambe droite

MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Lun 18 Aoû - 0:14

Le gilet de la petite fille, à l'origine blanc, avait teint en quelques minutes. Il était désormais rouge sang. Ethel essayait de ne pas regarder la blessure. Elle avait les larmes aux yeux, elle était fatiguée, elle avait mal à la jambe. Elle aurait voulu être rester dans son lit à l'hôtel, ou mieux chez elle, dans son appartement qu'elle aimait tant et qu'elle partageait avec une amie du lycée.
Un homme s'élança vers elle. Un Steward ! Ethel aurait tant voulu que ça soit le pilote, mais elle était tout de même heureuse qu'il s'en soit sortit. Elle leva vers lui ses yeux mouillés, retenant ses sanglots pour la fillette qui était dans une situation critique et bien pire que la sienne. La blonde hôcha doucement la tête.

Je... oui ça va. réussit-elle à articuler difficilement. Sous le choc, elle n'arrivait plus à mettre un nom sur son collègue. Son regard bleu clair se posa alors sur le badge de la compagnie. Malgré sa vue brouillée de larmes, elle réussit à y lire Cameron Tyler.

Le pilote ? Tu l'as vu ?

Ethel savait pertinament que ça n'était pas le moment d'engager la discution. La fille agonisait près d'eux. La main d'Ethel qui tenait le gilet maintenant remplit de sang se mit à trembler. Elle n'en pouvait plus. Elle allait lâcher... Et puis elle croisa le regard vert émeraude de la petite. Ca lui suffit pour lui donner du courage, et pour se promettre qu'elle ne laisserait pas cette innocente enfant mourir. Elle était trop jeune pour ça.
A la question de Cameron, la fillette ouvrit la bouche et annonça qu'elle se prénommait Cannelle. Un magnifique prénom.
Et puis un autre homme surgit. Il leur demanda ce qu'il fallait faire. C'était la question à ne pas poser. Ethel n'en savait rien ! Vous croyez qu'elle avait déjà atterit plusieurs fois sur une île comme ça ? Elle en était à son cinquième crash c'est vrai sarcastic . L'hôtesse bouillonnait de l'intérieur. Elle allait éclater, tout lâcher, crier, partir en courant. Mais elle avait une vie à sauver.

Vous êtes médecin ?! demanda-t-elle pleine d'espoir à l'adresse d'Ario. S'il l'était la fillette pouvait être sauvée. Ethel en doutait fortement, la quantité de sang qu'elle avait perdu était énorme. Elle avait bien peur que Cannelle soit tout bonnement perdue. Mais elle ne voulait pas annoncer l'idée à voix haute, de peur d'effrayer Cannelle. Elle regarda donc les deux hommes tour à tour, les questionnant du regard. Que fallait-il faire ? La laisser ou aller secourir d'autres personnes ?

Tes parents ? Ils sont où ?
- Je sais pas !
gémit la petite. Elle devenait trop faible pour parler. Son visage était devenu blanc, et elle avait des convulsions.
- Non non ! Accroche-toi Cannelle !

Mais c'était trop tard. La fille avait rendu l'âme. Horrifiée, Ethel restait figée, la main tenant toujours le gilet. Les yeux verts de la petite semblaient la fixer. La jeune femme se sentait coupable. Elle décolla enfin sa main et chassa une mèche rebelle de ses cheveux blonds, laissant une trainée rouge sur sa joue. Ethel était incapable de prononcer le moindre mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Tyler

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 29
Date d'inscription : 14/08/2008

Vous, en bref.
Profession : stewart
Langue(s) parlée(s) : français, anglais, italien, allemand
Etat : troublé, un peu amoché, mais entier

MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Lun 18 Aoû - 19:49

Cameron étaot heureux d'entendre que sa collègue allait bien. Il se préoccupait bien évidemment des passagers, mais bon tout de même il était plus proche de l'hôtesse de l'air que des passagers. Il vit sa collègue chercher son nom sur son bage d'air France alors il passa son doigt dessus pour enlever le noir dû à la poussipre soulever par le choc du crash certainement. Ensuite Ethel lui posa une question.

-Et bien non, mais logiquement il devrait être dans l'avant e l'avion alors d'après les débris, je pense qu'il n'y a ici que la partie arrière de l'avion. Je me demande bien d'ailleurs comment l'avion a pu être coupé en deux...et ou l'avant s'est-il crashé...Bref, je pense qu'il nous faudra aller chercher des survivant dans le reste de l'île...

Il n'eut pas le temps de finir que Ethel parla avec la petite fille qui avait dit s'appelé Cannelle. Puis un homme arriva à toute vitesse vers eux et lorsqu'il demanda ce qu'il fallait faire, il vit le visage d'Ethel pâlir incroyablement. Alors doucement, il posa sa main sur la sienne, celle qui tenait le gilet posé sur la blessure de la petite fille. Il avait senti que la jeune femme lâchait prise.
Alors il avait voulu lui montrer qu'elle n'était pas seule et qu'elle pouvait se reposer sur lui. Il regarda ensuite la petite fille et lui caressa doucement la joue en lui faisant un sourire le plus réconfortant possible, chose difficile dans ces conditions.
Puis Ethel, posa une question à la petite Canelle qui n'avait que trop peu de forces. Toute l'énergie qui lui restait, elle l'avait mise pour répondre à la jeune femme, et donc elle se mit à convulser, et avant qu'ils n'aient pu faire quoi que ce soit, la petite fille s'endormit.
Alors gentiment, il prit la main de la jeune femme, et il la prit doucement contre lui.
Il avait envie...de lui transmettre un peu d'espoir si on veut...bizarre, mais c'était son intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ario Priceals
Administrateur suprême
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 07/08/2008

Vous, en bref.
Profession : Cuisinier
Langue(s) parlée(s) : Français, Anglais, Egyptien.
Etat :

MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   Mer 20 Aoû - 10:58

"Vous êtes Médecin ? "
Franchement avait’ il la tête d’un super Docteur ? Il gerbait a la simple vue du sang.
Et puis Cannelle se mit à convulser. Ario se recula lentement tournant la tête pour ne pas voir cette horreur. Il trouvait l’hôtesse bien courageuse par rapport à lui.
Il fallait qu’il soit fort, parce que c’est un homme.
Il balança un : Je reviens….
Et partit d’un pas rapide cherché quelque chose pour recouvrir cette jeune fille morte sous leurs yeux. Il avait les larmes aux yeux, ce qu’ils leurs arrivaient étaient horrible. Comment allait-il faire pour partir, il n’y aurais pas assez de place dans un espèce de canot de sauvetage en espérant qu’il en ai un dans l’avion et que par miracle il était bien attacher a la coque et qu’il ne soit pas transpercer :sarcas : .
Il trouva sur le sable plusieurs couvertures bleu foncé, il prit les moins abîmé et repartit en direction d’Ethel et Cameron.
D’une main tremblante il les tendit au Stewart.

C’est pour Cannelle…. L’autre pour votre collègue.

Ethel était recouverte de sang,elle avait le teint livide,ce qu'il lui fallait c'était un bon bain chaud bien mousseux, et une bonne musique d'ambiance dans les oreilles, mais il doutait que l'on trouve une baignoire sur cette île.
Son bras droit le faisait mal, et il commençait a avoir faim, de plus le soleil commençait a taper, le sang sentait sous cette chaleur, et il y’avait des blessés partout, des morts aussi.
Il regardait l'arrière de l'avion, les valises éparpillées sur le sable.
SA Mère s’inquiétera dans quelques heures, quand elle ira le chercher a l’aéroport et que l’avion ne sera pas là. La compagnie informera les familles, les rassurons. Et puis ils viendront les chercher. A leurs retour ils y’aura des cris de joie, et puis des larmes.
Mais MERDEE Bordel, quesqu’on fout ici… pensait Ario.


[ Désolé, il est pas fameux celui-çi ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du monde, le chaos, l'apocalypse...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apocalypse 12 000-ts 30 mars Chaos/Eldar/Tau/Sister
» Chaos dans le Vieux Monde
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Théorie] Le rôle des légendaires dans la création du monde Pokémon
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dans le jeu [DJ] :: Plage principale-
Sauter vers: